Communauté d'agglomération de l'artois

Dimanche 23 Avril 2017
 

Passer le Fil d'Ariane

Vous êtes ici : Accueil > L'agglomération > Nos missions > Nos grands dossiers

Aller au Fil d'Ariane

Passer le Contenu

Passer l'Article

 

ANRU de Béthune et de Bruay-La-Buissière

Le Mont-Liébaut mais aussi les quartiers associés de la Gare et de la rue de Lille font l’objet d’une opération dite « de renouvellement urbain ». Débutée en 2006 (par la suppression des barres rue de Schwerte et du Mont-Liébaut notamment), cette opération est entrée dans sa phase de reconstruction-construction. Artois Comm. est naturellement partenaire de cette opération, pour laquelle elle apporte quelque 8 millions d’euros sur un total de 73.

Aménagement de parcs urbains (Mont-Liébaut et Perroy), réhabilitation de logements existants (116 sur le Mont-Liébaut), construction de nouveaux logements mais aussi d’équipements publics (le pôle de la petite enfance au Mont-Liébaut et le centre social de la rue de Lille, par exemple), tel est le vaste chantier engagé dans les trois secteurs concernés.

Dix-sept opérations différentes

Entrant dans le programme national de rénovation urbaine, ce chantier fait l’objet d’un large partenariat unissant notamment des acteurs institutionnels : l’Etat par l’intermédiaire de l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU), la ville de Béthune, le conseil régional, Artois Comm. et Pas-de-Calais Habitat.

Artois Comm. intervient à différents niveaux. Au titre de sa compétence « habitat », 75 000 € ont été inscrits pour l’aide à la construction de logements sociaux et à leur adaptation aux personnes âgées ou handicapées. Au titre de compétence « ordures ménagères », l’agglomération apportera quelque 130 000 € pour l’installation de 15 colonnes enterrées de déchets ménagers. Au titre de sa compétence « Assainissement », elle a mené des travaux pour un montant de 261 151 € avenue du Mont-Liébaut et avenue de Bruxelles.
Mais c’est au titre des fonds de concours apportés aux opérations ANRU que sa contribution sera la plus importante : 7,782 millions d’euros. Cette somme, qui complète les fonds alloués par les autres partenaires, permettra par exemple la restructuration des espaces publics du Mont-Liébaut, la rénovation de la passerelle au-dessus de la gare, l’aménagement en éco-quartier de la friche Testut, la requalification des rues de Lille et de l’Université…

Bruay-La-Buissière : 596 223 € pour commencer

Si l’engagement des partenaires de l’opération ANRU de Béthune a été officialisé le 10 décembre 2007, celui concernant l’opération de Bruay-La-Buissière a été entériné à la mi-janvier 2008.
Les travaux sont estimés à plus de 19 millions d’euros. La moitié de cette somme sera investie par SOGINORPA, Pas-de-Calais Habitat et LTO pour des opérations de rénovation et de construction de logements.

Sans attendre cette signature, Artois Comm. avait décidé, dès le 7 novembre 2007, d’apporter un « acompte » de près de 600 000 € à l’opération. Cet engagement porte sur la réhabilitation de l’école Marmottan, la création d’un jardin public et l’aménagement des rues Grez, de Cuba, d’Argentine et de Divion.
Dans le voisinage, et hors opération ANRU, le secteur de la gare fera lui aussi l’objet d’une restructuration importante, du fait du transfert de Plastic Omnium vers la zone industrielle de Ruitz. Ce dossier vient d'être retenu dans le cadre des contrats de projets Etat/Région.
Ce site de 11 hectares pourrait notamment servir de point de départ au futur tramway sur rail qui reliera Bruay-La-Buissière à Béthune et Beuvry...






 
 

Aller à Article

 

Aller au Contenu

 
Dimanche 23 Avril 2017

Aller à Haut de page